Le Blog

CHRISTOPHE ROBERT : STOP A LA SPIRALE DES INEGALITES PAR LE LOGEMENT!

30 septembre / 2010
Ecrit par stephanie Vachon

Voici un article paru récemment dans le journal « l’Humanité ». Chritophe ROBERT, sociologue et délégué général adjoint de la Fondation Abbé Pierre, dresse le portrait dramatique des inégalités résultant du logement en France. %%% « C’est un fait désormais connu : la France est malade 
du logement. La pénurie, 
la flambée des prix et des loyers ont élargi le cercle des victimes de la crise avec son lot de violences sociales. Ce qui est moins connu, 
c’est à quel point le logement 
est à la source de nouvelles inégalités. %%% %%%

La hausse du coût du logement a fini par réduire de manière drastique 
les ressources des plus modestes 
une fois qu’ils ont fait face 
à leurs « dépenses contraintes 
et incontournables » (loyers, charges, transport…). À la base, les plus riches ont des ressources 7 fois supérieures aux plus pauvres. Mais si l’on regarde ce qu’il leur reste pour vivre une fois déduites les « dépenses contraintes et incontournables » la donne change radicalement : les plus riches ont alors des « restes à vivre » 18 fois supérieurs aux plus pauvres ! Et la situation ne fait que s’aggraver au fil du temps : en 1979, les dépenses contraintes différaient peu selon les catégories sociales (de 20 à 24 %), alors qu’en 2005 elles varient 
de 27 % pour les plus riches à 48 % pour les plus pauvres ! %%% %%% L’évolution de la part des ressources consacrée au seul logement (les taux d’effort) témoigne aussi de cette dérive : entre 1992 et 2006, le taux d’effort 
des plus riches n’a pas augmenté alors que celui des plus modestes a explosé pour passer de 32 % à 48 %. Et du côté des statuts d’occupation me direz-vous ? Sans commentaire : si les hauts revenus sont plus nombreux à être propriétaires en 2006 (76 %) qu’ils ne l’étaient en 1984 (65 %), la tendance s’est inversée pour les modestes (47 % de propriétaires en 1984 contre 37 % en 2006). %%% %%% C’est un fait, le logement est plus que jamais au cœur des inégalités. 
À la panne de l’ascenseur social 
se superpose désormais une panne 
de l’ascenseur résidentiel. Alors, ouvrons les yeux, le temps est venu 
de dire stop à cette machine à exclure 
et à produire des inégalités. » %%% %%% (Source : http://laroquecric.blogspot.com/2010/09/stop-la-spirale-des-inegalites-par-le.html)