Le Blog

Un exemple d’accompagnement Toit à Moi

21 janvier / 2016
Ecrit par Tam
Julien dans son appartement Toit à Moi en Seine et Marne

Julien dans son appartement Toit à Moi en Seine et Marne

Il est toujours compliqué de vous  raconter l’accompagnement des personnes que nous accueillons. Cet accompagnement étant global, il touche divers aspects qui sont justement et principalement  des éléments de vie privé: famille, santé, parentalité, parcours professionnel, etc…et en outre notre action porte souvent sur les éléments les plus complexes.
Nous logeons et accompagnons Julien depuis plus de 2 ans et il vient de raconter au journal La Marne son parcours à Toit à Moi.  Ceci nous donne une occasion de vous faire partager cette expérience et de vous donner ainsi  une illustration concrète  des actions d’accompagnement que nous mettons en place.

Au delà de l’aspect  logement, nous avions du mal à trouver un élément déclencheur d’un réel changement de vie: Julien était « logé » mais en quelque sorte il « vivait » un peu l’accompagnement Toit à Moi comme une contrainte: il avait du mal à respecter ses rendez-vous d’accompagnement, …, souvent nos conseils l’irritaient…Alors petit à petit, en l’écoutant, en l’observant, on a essayé de déceler chez lui ce qui pourrait faire  » briller ses yeux » lui redonner « espoir »…Julien avait besoin de changer d’air, Julien avait besoin de nature, Julien avait besoin d’une prise de recul…nous lui avons proposé soit qu’un bénévole l’accompagne marcher vers St Jacques de Compostelle, soit d’aller faire du wwoofing au Canada…le wwoof c’est l’acronyme de «  »World Wide Opportunities on Organics Farms » ce qui qui se traduit littéralement par « opportunités mondiales dans des fermes biologiques ».
Julien a été emballé par ce projet de wwoofing et à partir de ce moment là tout a changé: le rendez-vous hebdomadaire qu’il avait du mal à tenir s’est transformé en une présence quotidienne à l’association pour préparer son voyage, chercher des cofinancements, trouver des fermes qui l’accueilleraient, etc…Après plusieurs semaines de préparation intensive, Julien est enfin parti 3 mois au Canada….
et il est surtout revenu méconnaissable d’assurance et de motivation: il savait désormais ce qu’il avait envie de faire: travailler dans le secteur agricole, et de surcroît  il avait des expériences positives dans le domaine, celles de son woofing canadien…A son retour, c’est lui qui nous a signifié que c’était compliqué pour lui de changer de vie sur Nantes, ville où il avait connu la galère et la rue…et où ses anciens compagnons de galère ne pouvaient pas hélas l’aider à rebondir…

Michel et Julien dans le local de Toit à Moi en sepet. 2015

Michel et Julien dans le local de Toit à Moi en sept. 2015

Aussi nous lui avons proposé de l’accueillir dans l’antenne Toit à Moi de Seine et Marne, département rural s’il en est, où il est désormais accompagné par notre travailleuse sociale principalement sur l’aspect professionnel.
l’interview de Julien dans le journal La Marne en cliquant ici

Catégorie : Non classé |