Le Blog

Accompagner à Toit à Moi, ça veut dire quoi?

27 octobre / 2016
Ecrit par Tam

Depuis ces six derniers mois, nous avons enrichi l’action d’accompagnement par de nouveaux outils qui contractualisent le soutien et participent à l’émergence d’un travail sur le développement du pouvoir d’agir de chaque personne : bilan approfondi, fiches mensuelles d’auto-évaluation notamment.
L’accompagnement au quotidien à Toit à Moi, ce sont des petites actions qui se déclinent autour de demandes et besoins très divers des personnes accompagnées et qui mobilisent une dizaine de bénévoles et l’équipe d’accompagnement.
accompagner_2016
Toit à  Moi essaye de s’ajuster en permanence aux souhaits de la personne, en travaillant avec elle un projet de vie qui fasse sens. C’est par cette posture que Toit à Moi travaille les étapes de reconstruction de la personne, en partenariat avec les acteurs des champs médicaux et sociaux et toujours en accord avec la personne.
Ce travail au quotidien nécessite une mobilisation permanente de l’équipe d’accompagnement, salariés, services civiques, bénévoles, mais aussi une implication des dirigeants. C’est cette cohérence et cette cohésion de tous, qui sécurisent la personne et assurent un socle de confiance, un tremplin vers une réinsertion durable.
Mais notre souhait d’innover, de créer avec la personne des actions qui peuvent faire rupture avec d’anciens schémas de souffrance est parfois freiné par la personne elle-même, qui peut brandir de fortes résistances au changement mais aussi par le quotidien de Toit à Moi. Au cours des six derniers mois, deux personnes, traversant des épisodes dépressifs majeurs et un recours quotidien à l’alcool,nous ont questionnés dans nos pratiques et nous ont fortement mobilisés, peut être au détriment d’autres personnes. En 2015, une personne souffrant de troubles psychiatriques nous avait également demandé un grand travail de soutien, d’écoute, d’ajustements quotidiens de nos pratiques. Mais nous constatons avec du recul que ce qui nous fragilise en apparence peut aussi nous renforcer dans nos actions. C’est en traversant AVEC la personne ces grands passages difficiles que nous apprenons à mieux les aider. Cet accompagnement devient alors un témoin d’engagement auprès de la personne la plus fragile qui se sent exister même dans sa souffrance.
Il est difficile parfois d’évaluer ce que nous construisons avec les plus fragiles. L’action de Loger la personne est un support essentiel mais qui peut être également le terreau de l’immobilisme si nous ne stimulons pas au quotidien la personne. Nos perspectives pour 2017 devraient nous aider à concilier nos convictions, notre volonté d’aider les plus démunis et une recherche permanente de l’adhésion de la personne à notre projet associatif.
Hélène Menanteau: coordinatrice d’accompagnement social