Aller au contenu principal

Mathou : marraine d'honneur sur l'antenne d'Angers !

Une nouvelle plume rejoint notre cause !

Après l’écrivain Jean-Paul Dubois à Toulouse, c’est Mathou, dessinatrice angevine, qui devient marraine d’honneur pour l’antenne d’Angers. Utiliser sa voix pour faire connaître nos actions et pouvoir ainsi aider davantage de personnes à sortir de la rue, c’est l’objectif de ce “marrainage”.

 

Une belle rencontre

J’ai rencontré Toit à Moi car ce sont les “colocataires” de  l'entreprise "J’aime mes dents" avec qui j’avais commencé à faire un partenariat” explique Mathou. “Bastien (responsable de l’antenne TAM Angers NDLR) m’a alors contactée pour rejoindre la team des parrains et marraines d’honneur. Avec le confinement ç’a été difficile de se voir tout de suite, on s’est alors vu en septembre avec Denis Castin (co-fondateur de l’asso) et Bastien. Moi j’y allais en mode “ok quand est-ce qu’on commence” !!” se souvient-elle, enthousiaste. Sensibilisée depuis longtemps à la cause des plus démuni·es, elle s’était déjà impliquée pour dessiner avec des enfants migrants au chemin de traverse à Angers. Choquée par la mauvaise prise en compte de ces personnes par la Mairie, elle réalise que sa notoriété peut servir à faire connaître les situations dramatiques des personnes en grande précarité : “c’est le moyen d’utiliser ma voix pour quelque chose d’utile.” 

Quand Denis et Bastien m’ont raconté le fonctionnement de l’asso” continue-t-elle, “je me suis dit que c’était d’une logique implacable ! Tu fais la même démarche financière que donner à un sans-abri, et tu sais que concrètement ça va aider 1 personne, 2 personnes, 3 personnes. Qu’elles vont pouvoir trouver un boulot, vivre une vie normale, arrêter d’être sur le côté dans une société qui les enferme dans une situation où elles ont l’impression qu’elles ne pourront jamais sortir. Ça a un sens fou."

 

Un objectif très concret

Objectif très concret : nous permettre d'acheter un 4ème appartement à Angers ! Pour concrétiser cela, il nous faudrait 100 donateurs/trices réguliers supplémentaires. “Denis a eu l’idée de lancer un défi, il faut faire gonfler le groupe des soutiens malgré les difficultés financières de chacun. Ça en vaut la peine !”.

En dehors de faire connaître les actions de TAM auprès de sa communauté, Mathou a souhaité s’investir auprès des personnes accompagnées, assister à des réunions de bénévoles, suivre l’activité de l’antenne de près. “C’est encore un peu flou parce que les réunions ne sont pas en présentiel actuellement, mais a priori en janvier/février on pourra concrétiser cela !”. Enfin, elle souhaite raconter la vie de certaines des personnes que nous accompagnons : utiliser le dessin pour raconter un basculement dans une vie, témoigner d'une situation dramatique. Et ainsi, donner encore plus envie de nous soutenir.

Je suis extrêmement touchée par les histoires des personnes accompagnées, et ça me tient très à cœur de pouvoir agir à mon échelle pour les aider. Je suis fière que cette asso puisse leur donner du temps pour se reconstruire et développer des projets de vie concrets. 

On a besoin du soutien des donateurs/trices pour sortir ces personnes de l’exclusion et je les remercie d’avance, énormément."

Mathou

Sur la même thématique

Nouvelle antenne Lille
Autre

Toit à Moi s'agrandit : une nouvelle antenne à Lille !

Actualités - 2 novembre 2020
Découvrir
"Le temps qu'il faudra"
Autre

"Le temps qu'il faudra", un film documentaire sur les actions de Toit à Moi

Actualités - 20 octobre 2020
Découvrir