Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale

L’association Toit à Moi a décidé de rejoindre la FNARS en 2010.

Depuis plus de 50 ans, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale regroupe des associations de solidarité et des organismes qui sont au service des plus démunis. La FNARS est un réseau généraliste qui lutte contre les exclusions, promeut le travail social et ouvre des espaces d’échanges entre tous les acteurs du secteur social.

La FNARS fédère 850 associations et organismes publics qui, ensemble, gèrent plus de 2 700 établissements et services :

– services d’accueil et d’orientation, centres de jour, services d’urgence, équipes mobiles, numéro d’urgence 115 « Accueil sans abri » ;
– centres d’hébergement, centres maternels, lieux de vie, foyers, hôtels sociaux, résidences sociales, pensions de familles, maisons relais ;
– services de relogement, d’accompagnement social lié au logement, dispositifs de baux glissants, services de suite ;
– ateliers, chantiers et entreprises d’insertion, adaptation à la vie active (AVA), services de proximité ;
– organismes de formation, centres de bilan de compétences ;
– centres de soins, lits halte soins santé, permanences médicales ;
– services de travaux d’intérêt général, placements extérieurs, contrôle judiciaire, médiation pénale ;
– services d’instruction du RSA, services de domiciliation, haltes-garderies, crèches, médiation familiale, actions de soutien à la parentalité, etc.
La FNARS interpelle tous les acteurs de la société pour construire des politiques publiques ambitieuses de lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Elle intervient pour peser sur les décisions politiques et les lois, tant au niveau national qu’au niveau local.
Force d’action, de proposition et de mobilisation, la FNARS entend contribuer à sensibiliser l’opinion publique et les décideurs aux situations de détresse sociale. Elle organise avec d’autres acteurs des manifestations citoyennes : « Nuit solidaire pour le logement » en février 2008 et novembre 2009, « Délinquants solidaires » en février 2009, …