Le Blog

Articles taggés ‘bénéficiaire’

Un bénéficiaire qui voit loin

Nous avons accompagné Joshua avant même d’être en mesure de le loger.
Puis il a intégré début octobre le 3ème logement de Toit à Moi à La-Ferté-sous-Jouarre en Seine et Marne. Le voilà heureux d’avoir enfin sa petite maison (30 m² sur 3 niveaux), toute proche des commerces et de la gare pour aller à Paris. Nous l’avons accueilli avec son chat Crockmou, un magnifique « maine coon »  au regard perçant et à la gueule un peu cassée…

joshua

Joshua photographié par « La cravate solidaire »

Joshua a 27 ans. Les aleas  de la vie lui ont fait quitter jeune son île natale de la Martinique, et l’ont conduit depuis 5 ans en Seine et Marne. Son dernier employeur (une association d’insertion locale où Joshua était vendeur – magasinier) a du cesser son activité sur la Ferté et avec plusieurs autres jeunes, Joshua a été malheureusement licencié. Nouveau coup dur dans son chemin pour redresser la tête… Ses diverses formations techniques lui ont donné de l’expérience dans 2 domaines bien différents : la restauration (pâtisserie !) et la métallerie.
Mais différents aléas et problèmes personnels l’ont empêché de continuer dans ces filières.

Lorsque nous lui avions proposé une sorte de pré-accompagnement en février, déjà, il savait ce
qu’il voulait faire : s’inscrire en formation Bac Pro Optique Lunetterie. Ce qui fut fait, et le voilà
sur les bancs de l’Ecole d’Optique, dans le 15 ème arrondissement de Paris. Son projet de vie ne
se résume bien-sûr pas à cela, mais pour l’instant, c’est cela qui le mobilise fortement. Objectif passer le Bac Pro Optique,puis viser ensuite le BTS, diplôme nécessaire pour progresser dans la filière. Si ce n’est pas toujours facile de se retrouver ‘sur les bancs de l’école’, avec des petits jeunes de 17 ans, Joshua est très motivé, et ses premiers résultats sont à la hauteur de l’énergie qu’il déploie.
Toit à Moi l’accompagne autour de ce projet, avec –pour l’urgence présente- la recherche d’un
maître d’apprentissage. Impératif d’en avoir trouvé un dans les 2-3 semaines qui viennent…

Mais bien au-delà de l’aspect formation, c’est aussi autour de lien social et d’activités artistiques et intellectuelles que nous aidons Joshua. Cela passe pour l’instant par la découverte du chant, avec un ami bénévole ancien ténor de l’opéra de Paris, par des petits repas avec des bénévoles, par du sport…
Nous envisageons également qu’il partage avec nous bientôt ce qu’il a vécu au Forum Social Mondial d’août dernier où il était invité à participer à un atelier sur « l’accès digne à l’alimentation ».

Accompagner à Toit à Moi, ça veut dire quoi?

Depuis ces six derniers mois, nous avons enrichi l’action d’accompagnement par de nouveaux outils qui contractualisent le soutien et participent à l’émergence d’un travail sur le développement du pouvoir d’agir de chaque personne : bilan approfondi, fiches mensuelles d’auto-évaluation notamment.
L’accompagnement au quotidien à Toit à Moi, ce sont des petites actions qui se déclinent autour de demandes et besoins très divers des personnes accompagnées et qui mobilisent une dizaine de bénévoles et l’équipe d’accompagnement.
accompagner_2016
Toit à  Moi essaye de s’ajuster en permanence aux souhaits de la personne, en travaillant avec elle un projet de vie qui fasse sens. C’est par cette posture que Toit à Moi travaille les étapes de reconstruction de la personne, en partenariat avec les acteurs des champs médicaux et sociaux et toujours en accord avec la personne.
Ce travail au quotidien nécessite une mobilisation permanente de l’équipe d’accompagnement, salariés, services civiques, bénévoles, mais aussi une implication des dirigeants. C’est cette cohérence et cette cohésion de tous, qui sécurisent la personne et assurent un socle de confiance, un tremplin vers une réinsertion durable.
Mais notre souhait d’innover, de créer avec la personne des actions qui peuvent faire rupture avec d’anciens schémas de souffrance est parfois freiné par la personne elle-même, qui peut brandir de fortes résistances au changement mais aussi par le quotidien de Toit à Moi. Au cours des six derniers mois, deux personnes, traversant des épisodes dépressifs majeurs et un recours quotidien à l’alcool,nous ont questionnés dans nos pratiques et nous ont fortement mobilisés, peut être au détriment d’autres personnes. En 2015, une personne souffrant de troubles psychiatriques nous avait également demandé un grand travail de soutien, d’écoute, d’ajustements quotidiens de nos pratiques. Mais nous constatons avec du recul que ce qui nous fragilise en apparence peut aussi nous renforcer dans nos actions. C’est en traversant AVEC la personne ces grands passages difficiles que nous apprenons à mieux les aider. Cet accompagnement devient alors un témoin d’engagement auprès de la personne la plus fragile qui se sent exister même dans sa souffrance.
Il est difficile parfois d’évaluer ce que nous construisons avec les plus fragiles. L’action de Loger la personne est un support essentiel mais qui peut être également le terreau de l’immobilisme si nous ne stimulons pas au quotidien la personne. Nos perspectives pour 2017 devraient nous aider à concilier nos convictions, notre volonté d’aider les plus démunis et une recherche permanente de l’adhésion de la personne à notre projet associatif.
Hélène Menanteau: coordinatrice d’accompagnement social

2 nouveaux bénéficiaires pour Toit à Moi

Après Elisabeth, Pascal , Yacine, Ion, Violetta et Emmanuella , nous avons eu le plaisir d’acueillir 2 nouvelles personnes ce qui porte désormais à 8 le nombre de nos bénéficiaires.

Sébastien (prénom d’emprunt car il souhaite conserver l’anonymat) est à Toit à Moi depuis le mois de février: Il a 28 ans et dormait dans des cabanes de chantier lorsque une maison d’accueil de jour l’a orienté vers nous. Plein de volonté il souhaite d’abord retravailler .   Il dispose d’un CAP de plaquiste et souhaite se perfectionner dans ce métier. Dernière minute: il vient d’ailleurs de trouver une mission Interim de 15 jours…à suivre

Alain, 52 ans est directement passé d’une tente Quechua au T1bis de Toit à Moi .  Comme Sébastien, Alain souhaite maintenant retravailler rapidement. Il a travaillé dans de nombreux domaines: restauration, bâtiment et possède un sens du contact inné! Si vous n’avez pas encore vu le reportage du 20H de France, vous pourrez y découvrir Alain le jour de son entrée à Toit à Moi.

Pascal trouve du travail et déménage


Pascal est le 2ème bénéficiaire de Toit à Moi.
Ancien postier, il s’est retrouvé à la rue en 2006 … suivront  alors des années de galère, pendant lesquelles Pascal navigue entre rue et foyers d’urgence…

Nous l’accueillons depuis le 12 avril 2010.  Bien-sûr le logement a constitué la 1ère étape essentielle dans son mieux être;
Mais surtout nous l’avons depuis  accompagné régulièrement: Caroline, conseillère en économie sociale et familiale puis  Hélène , éducatrice spécialisée se sont succédées à ses côtés pour l’aider dans sa propre reconstruction… et puis nos bénévoles Emmanuelle, , Thierry, Gwenaëlle et les autres…ont  tout simplement partagé avec lui quelques bons moments: repas, sorties, match de foot, etc.

Et en août 2011, grâce d’abord  à sa propre volonté , et grâce au travail d’Hélène, Pascal a pu intégrer le chantier d’insertion Baramel.
En parallèle Hélène l’aide à monter un dossier pour une demande de logement social logement dont Pascal prendra possession officiellement le  26/01/2012.

Mais même dans son nouveau logement,  nous avons proposé à Pascal de continuer à l’accompagner pour que sa réinsertion soit durable.
Et nous allons aussi lui  proposer de devenir membre du collège des bénéficiaires de l’association Toit à Moi…

 

 

Un nouveau bénéficiaire

Nous avons mis en place un nouvel accompagnement en décembre 2010. Nous avons aidé Pascal (100% des bénéficiaires hommes de toit à moi s’appellent Pascal, ils sont 2) à effectuer les démarches de recherches de logement, ce qui a abouti positivement. %%% %%% Il a dès lors accepté d’être suivi par notre salariée et nos bénévoles. %%% %%% Pascal est la 4ème personne que nous allons aider dans sa démarche de réinsertion.%%% %%% %%% ((/blog-actu/public/.picto-sans-abris-silhouet6_m.jpg|picto-sans-abris-silhouet3|C|picto-sans-abris-silhouet3, nov. 2010))