Aller au contenu principal

#VosDonsChangentDesVies, découvrez notre campagne de Noël

On ne peut pas aider tout le monde, mais on peut tous aider quelqu'un

Les fêtes de Noël arrivent à grand pas. Tout le monde ne fête pas cette période de l'année, par choix ou pas. Mais nous remarquons que c'est la période la plus propice à la générosité. Et parce que Noël, c'est aussi de beaux contes, nous avons voulu vous raconter quelques belles histoires. Des parcours de vie de personnes que nous avons accompagnées, ou que nous accompagnons encore, pour qui il y aura un "avant" et un "après" Toit à Moi. Grâce à toutes les personnes qui nous aident, financièrement ou avec leur temps : parrains, marraines, bénévoles, mécènes...

Kelly

Kelly avait 26 ans lorsqu'elle a été accueillie par Toit à Moi après des années de foyer et de galère, alors qu'elle attendait son troisième enfant. Deux années de stabilité à nos côtés lui ont permis de se poser, d'être autonome, et d'accueillir son bébé sereinement.  

AUJOURD'HUI, Kelly a "pris son envol" en juin 2020. Elle a trouvé un appartement où elle va pouvoir accueillir ses 2 autres garçons et enfin vivre une vraie vie de famille !  “C’est ma maison, je suis chez moi, et pas dans une association, pas dans un foyer. Y aura pas de retour en arrière, pas de vadrouillage, non, c’est du stable !”

A.

À tout juste 20 ans, elle vivait de manière très précaire dans un squat qui a fini par prendre feu... Elle a été prise en charge par Toit à Moi en février, en urgence.

AUJOURD'HUI : A. est toujours sous notre toit, mais elle a trouvé un CDI en septembre, dans lequel elle se sent bien et commence à prendre ses marques et s'intégrer. C'est un réel nouveau départ qui s'offre à elle !

Christelle

Christelle, 43 ans, est mère de 3 enfants. Elle a subi des violences conjugales durant de nombreuses années qui l’ont poussée à quitter son domicile et à être hébergée dans divers logements ponctuels, avec un passage à la rue. Elle a ainsi perdu la garde de ses enfants. Soutenue également par l'association SOS Femmes, elle est arrivée chez Toit à Moi en 2017.

AUJOURD'HUI : La situation de Christelle a pris un énorme tournant cette année lorsque de nouvelles violences de la part de son ex-mari l'ont poussée à se tourner vers la justice et faire reconnaitre sa situation. Elle vient de trouver un travail dans une maison de retraite, et est en bonne voie pour accéder à un logement T3 et ainsi récupérer la garde de ses enfants. Verdict en janvier, nous croisons les doigts !

Omar*

Omar, 38 ans, a connu de nombreuses violences dans son pays d'origine. Débouté du droit d’asile en France, il a vécu 3 mois dans la rue à Toulouse avec une pathologie chronique. Il est arrivé chez Toit à Moi en novembre 2017.

AUJOURD'HUI : On peut parler de vraie réussite : en 2 ans jour pour jour à l'association, il est parvenu à atteindre ses objectifs qui étaient selon ses dires : « un toit, un travail, une famille ». De sans-abri, sans papier, et avec une situation de santé dégradée, il a pu quitter Toit à Moi avec un contrat en CDI, pour rejoindre sa compagne, enceinte, sur un appartement autonome.

Qui plus est, il est devenu à ce jour donateur et bénévole ! "C'est à mon tour de participer."

*prénom modifié

Nathalie

Nathalie a passé 15 ans dans la rue. Une situation particulièrement difficile, dont elle a pu témoigner dans le film documentaire "Le temps qu'il faudra" diffusé sur France 3. Elle a été accueillie par Toit à Moi en 2017.

AUJOURD'HUI, nous accompagnons toujours Nathalie, qui a pu enfin prendre le temps de se soigner, reprendre confiance, et faire des pas dans le marché du travail. Ses objectifs pour l'avenir sont de renforcer son autonomie, et de trouver un logement "à elle".

Chacune de ces histoires est unique. Les 73 personnes qui sont passées par Toit à Moi depuis notre création vous le diront. Grâce à vos dons, à nos mécènes, à notre équipe d'accompagnateurs sociaux et de bénévoles, nous avons pu sortir définitivement ces personnes de la rue depuis notre création. C'est énorme et si peu à la fois, quand on sait que 300 000 personnes sont sans domicile fixe en France selon la Fondation Abbé Pierre. Ce nombre a plus que doublé en 8 ans. C'est vertigineux : on en oublie qu'il s'agit d'êtres humains, de parcours de vies parfois tragiques.

Alors nous souhaitons faire plus, bien plus !

Si 100 personnes donnent 20 €/mois pendant 5 ans, nous pouvons acheter un appartement et changer plusieurs vies.

(un don de 20€/mois ne vous revient en réalité à 5€/mois après déduction fiscale)

Plus nous serons nombreux·ses, moins il y aura de personnes dans la rue.

► Je donne

Sur la même thématique

"Le temps qu'il faudra"
Autre

"Le temps qu'il faudra", un film documentaire sur les actions de Toit à Moi, rediffusé sur France 3 ce lundi 25 janvier !

Actualités - 22 janvier 2021
Découvrir
les oublies de la grand place orain cynthia
Autre

"Les oubliés de la grand-place" de Cynthia Orain, un roman sur la précarité

Actualités - 12 janvier 2021
Découvrir